Santé

Sports de compétition – Est-ce toujours sain?

À première vue, les sports de compétition sont particulièrement attractifs à nos yeux. Les athlètes eux-mêmes deviennent des héros de toute une génération et peuvent devenir extrêmement riches grâce à leurs performances physiques. Mais cette forme d’activité physique est-elle encore médicalement saine?

Charges de pointe énormes

En fait, chaque activité des sports de compétition est particulièrement stressante pour les athlètes. Pour être parmi les meilleurs, ils doivent entrer dans une compétition extrêmement rude. Pour accéder à des services suffisants pour les sièges avant, il est parfois nécessaire de prendre une surcharge.

Un regard sur les carrières de grands athlètes montre à maintes reprises que l’entraînement intensif laisse sa marque sur le long terme, Boris Becker ou Oliver Kahn ont pu faire leurs preuves de manière inhabituelle dans leur sport depuis plus de deux décennies. Mais dans leur cas, les problèmes de hanche sont l’une des conséquences de leur carrière. D’autres athlètes doivent même mettre fin prématurément à leur carrière car leur corps n’est plus capable de supporter le stress de l’entraînement au quotidien.

Pression psychologique particulière

Mais pas seulement lorsqu’on considère l’activité physique, il devient clair que les sports de compétition ne contribuent pas nécessairement à la santé des athlètes. En revanche, une forte tension nerveuse apparaît, dont il faut se souvenir dans ce cas. D’une part, il s’agit de la pression sociale du public lui-même, qui est dans le stade ou qui regarde la diffusion de l’événement. Une structure financière particulière est associée à sa propre présence à travers la publicité de grandes entreprises et d’éventuels paris sportifs.

Pour cette raison, les athlètes subissent également un stress anormalement élevé. Pendant ce temps, de nombreuses grandes équipes sportives ont leurs propres psychologues, dont le travail est de suivre les joueurs tout au long du parcours. Cela montre également sur le plan mental qu’il ne s’agit en aucun cas d’un équilibre sain d’activité physique, car nous l’associons toujours à l’exercice.

Différences dans le sport

Relativement Ces variétés montrent immédiatement de très grandes différences pour les athlètes amateurs. C’est un passe-temps favori et sert de contrepoint à d’autres activités de la journée. Mais en aucun cas vous ne devez aller au-delà de votre propre travail, ou même légèrement en dehors de celui-ci.

Même un simple athlète amateur peut se souvenir de principes importants lorsqu’il regarde des professionnels. D’une part, cela inclut une approche préventive du stress gérable. Pour obtenir un succès d’entraînement maximal sans surcharger les structures physiques, vous devez trouver une intensité saine. Cela n’a aucun sens de regarder de grands modèles et de prendre des décisions pour vous-même jusqu’à un KO complet. allez.

De plus, l’athlète récréatif peut intégrer diverses activités dans la vie quotidienne qui provoquent diverses formes de stress. Par conséquent, il ne peut y avoir d’entraînement unilatéral et le corps doit toujours faire face à de nouveaux défis à un niveau sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *